J'Irai marcher
sur les Toits

Papiers

J'Irai marcher sur les Toits

La nouvelle République

Avec la lecture participative, la compagnie “ J’irai marcher sur les toits ” permet la diffusion d’œuvres parfois difficiles auprès du grand public

un travail inlassable sans lequel un vaste public n’aurait probablement pas pu participer à la diffusion d’œuvres d’un tel niveau

La nouvelle République

C’est dans le cadre du festival Traverse !, l’ancien Contes en chemins, que la compagnie « J’irai marcher sur les toits » donnait au musée des Tumulus de Bougon l’excellente œuvre de David Garnett (1892-1981) : « La femme changée en renard ».

Huit lecteurs, un sonneur de trompe qui scande l’intervention des chasseurs et une mise en scène de qualité faisaient de cette prestation un moment privilégié de Traverse !.

La nouvelle République

Le résultat de ce travail pédagogico-théâtral, qui a duré toute l’année scolaire a raison de deux heures et demie par semaine est impressionnant

28 jeunes acteurs épatants, spectacle époustouflant

La nouvelle République