J'Irai marcher
sur les Toits

Actualité

Pandémie, et maintenant

Maintenant que, limités dans nos actions nous avons réappris les saisons, voyons ce que nous dit l’automne qui vient. Et nous saurons si, hors Facebook et autres virtuels furtifs, nous sommes capables de tisser le lien et son contenu. Un post et hop la vie reprend? Et on construit quoi?

 

Actualité

Après la vague

Le coronavirus est passé par ici. Qui sait s’il repassera par là. Et qui croit qu’il s’agisse d’un événement qui nous soit extérieur?

La pandémie 2020 est aussi un fait politique important, qui laissera des traces dans la mémoire jusque dans la culture collective et dans notre domaine en particulier, la création culturelle.

Nous sommes

La compagnie professionnelle J’Irai marcher sur les Toits, présidée par Florence Le Bihan, a pour responsables artistiques Christiane Clairon-Lenfant (directrice artistique et scénographe) et Guy Lavigerie (metteur en scène et comédien).

J’Irai marcher sur les Toits est formellement créée en 2010 et implantée dans un hameau de la commune d’Augé (Deux-Sèvres) située désormais en Région Nouvelle Aquitaine.

Agir pro

Faut-il plaider cette cause, d’agir à la fois professionnellement et pour une intention plus large ? C’est tout le sens de notre agir pro.

Avec et pour.
Agir pro, puisque notre objectif est d’accompagner ou de réaliser des événements artistiques de qualité favorisant la formation et l’émancipation.

Agir pro, car travailler avec des non professionnels, des amateurs ou des novices est un axe obligé de l’approfondissement culturel du travail des artistes engagés dans une société citoyenne.

Agir pro

Faut-il plaider cette cause, d’agir à la fois professionnellement et pour une intention plus large ? C’est tout le sens de notre agir pro.

Avec et pour.
Agir pro, puisque notre objectif est d’accompagner ou de réaliser des événements artistiques de qualité qui engendrent de la valeur sociale et favorisent la formation et l’émancipation des personnes.

Agir pro, car travailler avec des non professionnels, des amateurs ou des novices est un axe obligé de l’approfondissement culturel du travail des artistes engagés dans une société citoyenne.

En projet

2020 ouvre des perspectives de collaborations nouvelles favorables au recentrage sur le principe des lectures participatives qui constituent le cœur de notre action territoriale artistique et culturelle dans le cadre du dispositif « Ecritures et lectures plurielles ».

En partenariat avec la Médiathèque intercommunale Aqua Libris, le projet 2020 porte sur les romans en lice pour le prix des lecteurs du Festival des Littératures Européennes de Cognac.

Je parie que la capacité de pensée que je m’accorde est la capacité de pensée de tous.

Jacques Rancière, in « La méthode de l’égalité »

Je participe

RGPD

5 + 11 =